26 novembre 2014

Cher Recruteur

En ce jour un peu particulier où je viens de me prendre une beigne virtuelle par mail, j'ai besoin d'expulser, d'évacuer, d'utiliser cet espace en exutoire.
Oui car toi, cher recruteur, je crois que je ne te comprendrai jamais. Ou bien si, je te comprends, mais ça me met très en colère.


Aujourd'hui, j'ai reçu un enième mail négatif suite à une candidature. Mais cette candidature elle avait pour moi une saveur particulière. Le secteur des loisirs créatifs ! Un poste dans le web ! Un doux rêve à portée de mains.
J'ai postulé aussitôt que l'offre a été lancée, plus vive qu'un éclair ! J'ai tout soignée avec minutie, mon CV, ma lettre de motivation, mon e-réputation, ... tout et sans mensonge aucun (je ne sais pas mentir).
Concrètement pour ce poste, et ce n'est pas uniquement moi qui le pense, j'avais tout ce qu'il fallait. Les compétences, la connaissance du secteur, la passion pour ce domaine, de l'expérience aussi et mon joli master en marketing. Ajoute à ça une bonne connaissance de l'entreprise en question.

Aujourd'hui cher recruteur, je t'ai relancé parce que je n'avais pas reçu de tes nouvelles. Et puis tu m'as envoyé ce mail impersonnel, celui-là même qui me détruit un peu plus à chaque fois.

"Bonjour,
Je vous remercie pour votre candidature à notre offre d'emploi.
Malgré tout l'intérêt de votre profil, nous n'avons pas retenu votre candidature.
Nous vous souhaitons bonne continuation dans vos recherches.
Cordialement."

Alors, avec ce qu'il me restait de confiance en moi (2 miettes à peu près), je t'ai renvoyé un mail pour essayer de comprendre P O U R Q U O I.

"Bonjour Monsieur,
Je me permets de revenir vers vous concernant ma candidature. 
Etant férue de loisirs créatifs (j'ai créé un blog DIY http://whatmyhandsmade.blogspot.fr/ en 2012 et j'anime des ateliers créatifs en collaboration avec la société Mode d'emploi), diplômée d'un master en marketing et passionnée par le web, j'étais particulièrement intéressée par ce poste.
Aussi, si vous avez un moment, j'aurai aimé savoir la ou les raisons qui ont fait que je n'ai pas été reçu en entretien, ceci afin d'améliorer mes futures candidatures. 
Vous en remerciant par avance.
Bien cordialement."

Et tu m'as répondu - je souligne l'effort parce que cher recruteur tu es l'un des rares à avoir pris le temps de me répondre et pour ça je te remercie - ceci :

"Bonjour,
Votre candidature présentait de nombreux atouts. Le problème vient du fait que vous êtes sur-diplômé pour ce poste. Vous auriez vite fait le tour du poste et réclamé de nouvelles taches à faire que je n'aurais pu vous donner.
Je garde votre candidature si des fois un poste correspondant à votre profil était créé dans le futur.
Je vous souhaite bonne continuation.
Cordialement."


Alors maintenant, j'aimerai comprendre.
Moi, Clumsy ; trentenaire, diplômée, expérimentée, organisée, rigoureuse, passionnée, créative, je cherche un emploi. 
Et cet emploi j'en ai besoin pour vivre vois-tu. Pour payer mes factures, rembourser mes crédits, manger, et éventuellement (mais c'est en option en ces temps de "crise") se faire un petit plaisir tous les 36 du mois, genre un petit resto ou un ciné avec Môssieur. 
Mais cet emploi j'en ai surtout besoin pour ma santé mentale ! Pour sortir de chez moi le matin et aller au bureau. Pour me sentir utile en apportant mon savoir faire, mes compétences. Pour reprendre confiance en moi aussi, parce que le chômage ça détruit. Pour me sentir bien dans ma peau, pour garder la tête haute, pour être fière de ce que j'accomplis dans le cadre de mon travail, etc., etc., etc. ...
Et quand toi, cher recruteur, tu me dis que je suis sur-diplômée pour ce poste qui m'intéresse, ce poste qui m'as mis des étoiles dans les yeux à la lecture de l'annonce, ce poste qui correspond à ce que j'ai envie de faire aujourd'hui, j'aimerais que tu me dises quelles sont mes options ?
Oui parce que si je suis sur-diplômée pour ce type de poste, mais que les postes que tu juges "aptes" pour moi n'existent pas ou ne sont pas disponibles ... quelles sont mes options ?!
La réalité est la suivante : l'option qu'il me reste est de me trouver un énième petit boulot en CDD dans un magasin de grande distribution. 
Je suis donc sur-diplômée pour le poste que tu proposes mais je vais devoir aller me trouver un boulot de caissière ! Tu la sens l'ironie, cher recruteur ?

Voilà où j'en suis. Où nous en sommes ! Parce que nous sommes pléthores à recevoir ces mails, à perdre confiance, à ne plus savoir où nous en sommes, à constamment nous remettre en question.
Et aujourd'hui, j'en ai marre ! Vraiment marre d'être prise pour une idiote. Parce que le fin mot de l'histoire c'est ça : chers recruteurs arrêtez de nous prendre pour des pigeons !

Parce que, au bout du compte, on y voit clair dans votre jeu.

Diplôme + compétences + expérience  ≠ SMIC
Diplôme + compétences + expérience  ≠ fermera sa gueule
Diplôme + compétences + expérience  ≠ ne mouftera pas si on lui fait faire de la merde

CRISE = on peut tout se permettre
CRISE = on a pas de moyens, c'est la crise m'voyez
CRISE = l'humain ? C'est quoi déjà ? 

Et en plus il faudrait qu'on dise AMEN.

Je schématise bien sûr, mais ne me dis pas, cher recruteur, que tout ceci est faux !


Aujourd'hui j'ai la nausée !


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Malheureusement tu as tout à fait raison dans ton analyse. Et je suis désolée pour toi de voir que, malgré toute ta volonté, rien n'aboutit. J'en connais qui ont été juqu'à minimiser leurs expériences/diplômes à force d'entendre ou de lire ça. Mais j'ai foi en toi, ma belle : tu y arriveras et ce jour là, tu pourras crier haut et fort ta victoire sur leur bassesse !!!! Grosses bises

    RépondreSupprimer
  2. Je suis de tout coeur avec toi, j'aimerai même me joindre à toi pour un petit coup de colère ! J'ai eu exactement la même expérience et j'avais juste envie de dire What the f*ck ?!

    RépondreSupprimer
  3. je m'identifie dans ta situation, j'ai fini par enlever de mon CV le fait que je suis doctorante. je te comprends tout à fait. tout ça rend de plus en plus pessimiste et nous questionne sur notre choix de faire des études. Bon courage miss :) bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Je trouve ça assez fou qu'aujourd'hui l'on doive cacher nos diplômes acquis dans la sueur pour espérer, à minima, obtenir un entretien.

      Supprimer
  4. oui c'est clair!... Il faut tenir bon ou avoir du courage et les moyens de se lancer seule.

    RépondreSupprimer
  5. Cet article m'avais échappé ! Mais je te rejoints à 20000000000% ! Je dis toujours que la crise a bon dos pour nous traiter comme de la merde. En encore, heureusement qu'il y a le smic car sinon on n'hésiterait pas à nous faire bosser 40h/semaine pour 500 balles par mois ! Ce monde du travail est écoeurant ! Alors que s'ils exploitait nos talents à leur juste valeur, ils y gagneraient !

    RépondreSupprimer