17 mars 2017

Interview créatrice - Magalie Manchette x Ob'Art

C'est enfin le grand retour des interviews créatrices ! Je suis J O I E !
Et c'est grâce au Salon Ob'Art que je remets le pied à l'étrier. Je t'explique.

Le Salon Ob'Art est organisé par Ateliers d'Art de France* depuis plusieurs années, à Paris, Bordeaux et Montpellier. La quatrième édition du Salon Ob'Art Montpellier aura lieu du 31 mars au 02 avril, au Corum.

J'ai été contacté cette année pour aller à la rencontre d'un artisan de mon choix, présent au Salon Ob'Art 2017, et d'en faire un article. 
Curieuse de nouveaux créateurs et ayant envie de relancer mes "interviews créatrices" depuis longtemps : j'ai dis oui tout de suite, évidemment !



"Ob'Art est le salon de l'objet métiers d'art."



Je t'emmène donc à la découverte de Magalie Manchette, céramiste, que j'ai eu le plaisir de rencontrer dans ce contexte.


Magalie m'a accueillie autour d'un thé au soleil devant son atelier-boutique, a bien voulu se prêter au jeu de mes questions avec humour et passion (mon dieu que ça fait cliché, mais c'est vrai !) et m'a laissé photographier dans les recoins. Ce fût une chouette après-midi en Aveyron.
Merci beaucoup Magalie pour ton super accueil !



Magalie si tu devais te définir en 5 mots, quels seraient-ils ?


Exigeante / Intègre / Libre / Spontanée / Singulière


Quel métier rêvais-tu de faire quand tu étais enfant ?


Un travail manuel ! Je voulais faire des choses avec mes mains, j'ai toujours été très manuelle ; le choix de travailler la terre est arrivé relativement tôt. Mais je suis une touche-à-tout, j'aime faire pleins de choses dans la bricole.


Quel est ton parcours et comment es-tu arrivée à la céramique ?


Le système scolaire ne me convenait pas et il n'y avait qu'en arts appliqués que je prenais du plaisir en cours. J'avais l'envie d'apprendre le travail de la terre mais aussi à utiliser les pinceaux.
Je me suis donc inscrite en CAP "Décoration sur céramique" puis j'ai continué mes études en faisant un BMA** en céramique (4 ans dans un lycée technique en Seine et Marne).


Suite à ça, j'ai travaillé 2 ans en tant qu'assistante pour une potière sur Paris. Elle m'a beaucoup appris et m'a laissé beaucoup de liberté dans la production. Elle était très pédagogue et donnait régulièrement des cours de poterie pour lesquels je l'aidais au bon fonctionnement de l'atelier.
Puis j'ai donné des cours dans des centres d'animation. En parallèle, j'étais en pleine recherche de mon style, de ce que je voulais créer. Il fallait que je prenne le temps.

Après 10 ans de vie sur Paris, mon compagnon et moi en avons eu marre et aussi une furieuse envie de se mettre "au vert" ; le choix de l'Aveyron s'est fait un peu par hasard, par le biais d'amis. Et ça fait maintenant 8 ans que j'ai mon atelier ici, à Eulalie d'Art.


Comment est née ta marque ?


Alors, ce n'est pas vraiment une "marque". Mais, disons que j'ai lancé ma production ici, dès que je me suis installée au sein d'Eulalie d'Art avec mon propre atelier.


Eulalie d'Art, c'est une ancienne grange qui a été totalement restaurée et aménagée en plusieurs ateliers d'art par la municipalité de Ste Eulalie d'Olt. Ce qui est génial ici, c'est qu'il y a toutes sortes d'artisans qui s'installent dans ses ateliers sur des longues ou plus courtes périodes ; ça permet de se rencontrer et d'échanger, c'est très enrichissant.


Où trouves-tu ton inspiration ?


Beaucoup dans la musique (la musique m'évoque des images) mais aussi dans les BD, les romans graphiques et tout ce qui m'entoure dans la nature.
Il y a dans mon travail un mélange ambiguë entre l'animal et le végétal.


Le travail du décor sur mes céramiques commence par une tâche d'oxyde que je dirige plus ou moins avec mon pinceau. Je veux conserver un décor qui soit toujours aléatoire et unique.


Mon univers est assez fantasmagorique, pour moi il est très important de ne pas représenter quelque chose. Je fonctionne sur les émotions et j'ai envie que les gens qui regardent mes créations fonctionnent de la même manière, que chacun trouve ce qu'il a envie de voir.


Quels sont les "créateurs" qui t'inspirent ?


Dernièrement ce sont deux auteurs de BD : Charles Burns et Manu Larcenet. Leurs univers assez sombres m'inspirent. Notamment "Blast" de Manu Larcenet : les arbres de mes cache-pots me sont venus grâce à cette série.


J'imagine que tu dois avoir la tête qui fourmille de nouvelles idées, peux-tu nous en dire plus sur tes futures créations ?


Je reste dans des pièces utilitaires (vaisselle, vase, ...), mis à part les méduses et les cocons.
J'ai envie d'explorer en faisant des pièces plus déjantées, plus folles mais qui conserveraient une utilité. Ce sera au feeling et à l'envie, rien n'est figé.


Quels conseils donnerais-tu à une créatrice qui veut se lancer ?


Ne pas avoir peur de l'échec.
Ne pas avoir peur de casser et refaire encore et encore.
Ne pas avoir peur de se tromper ou de rater.
Ne pas s'attacher à l'objet.



Où peut-on trouver tes créations ?


On trouve mes créations sur mon nouveau site : www.magaliemanchette.com, mais aussi dans

  • mon atelier-boutique au sein d'Eulalie d'Art à Ste Eulalie d'Olt

et dans les boutiques suivantes :



N'hésites pas à aller à la rencontre de Magalie lors du Salon Ob'Art Montpellier et à découvrir son univers.



INVITATIONS POUR LE SALON OB'ART MONTPELLIER :


Pour les plus rapides, j'ai 30 entrées à offrir ! Pour avoir son invitation au Salon Ob'Art, il suffit de :

  1. Etre rapide
  2. Cliquer sur ce bouton
  3. Entrer le code promo suivant : OBMWMH
  4. Télécharger son entrée gratuite

Premiers arrivés, premiers servis ! A bon entendeur ;)

*Ob’Art bénéficie de l’expertise d’Ateliers d’Art de France dans l’organisation de salons métiers d’art au prestige reconnu. Ateliers d’Art de France est le syndicat professionnel des métiers d’art. Il fédère plus de 6 000 artisans d’art, artistes de la matière et manufactures d’art sur le territoire national. Ses missions : représenter, défendre les professionnels des métiers d’art et contribuer au développement économique du secteur, en France et à l’international. 
Plus d’informations sur leur site  et sur Facebook.

**Brevet des Métiers d'Art


Article en collaboration avec Ateliers d'Art de France pour le Salon Ob'Art 2017.
Les photos sont la propriété exclusive de What My Hands Made et Ateliers d'Art de France, merci de ne pas les utiliser sans autorisation.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 mars 2017

Février : le p'tit bilan

Avec un peu de retard, le voilà le p'tit bilan mensuel pour faire le point et prendre du recul.
J'y tiens, je m'y tiens.


Alors février, t'as été comment ?



Ben t'as été vachement plus sympa que janvier !

Déjà tu as commencé avec la rencontre de Guillaume Canet ... c'était plutôt prometteur comme début de mois (même si on ne l'a pas pécho. Bah quoooooooi ?!).
De nombreux moments partagés avec des amies ... que la vie est douce quand on est si bien entouré ♡ 
Je me suis libérée d'un poids que je traînais depuis quelques temps et ça, ça vaut son petit pesant de cacahuètes quand même !
La reprise du sport avec une "coach" chiante parfaite. Si un jour on m'avait dit que j'apprécierais d'aller courir : AH AH AH AH AH ! J'ai même envie de m'inscrire à la Montpellier Reine ! Fou !

Relever le challenge de conduire un fourgon de 12m3 pour la première fois et m'en sortir haut la main. Qu'est-ce que j'ai stressé ! Mais tout s'est bien passé et j'étais plutôt fière de ne pas avoir bigné la bête.
WHO RUN THE WORLD ? Hé hé hé !

Se rendre compte que le blog a déjà 5 ans ! Whaou 5 ans ! Ca me paraît fou d'avoir tenu jusque là (même si je ne suis toujours pas régulière, mais ça je crois que je ne saurai jamais faire ^^).
D'ailleurs, je te prépare quelques surprises pour très bientôt !

Bosser pour un gros gros client lors du salon de l'agriculture : gros stress - grosses journées - grosse fatigue mais GROS GROS KIF ! 


Et avec une acolyte du tonnerre comme celle-là, ça ne pouvait être qu'une grosse marrade !

Bref, février un mois fatiguant mais bien bien cool !

Pour clôturer ce p'tit bilan, je te laisse avec une des chansons qui a rythmée nos folles journées au SIA (mon cerveau dérangé ne saurait expliqué pourquoi cette chanson s'est pointée inopinément dans ma tête dès le 1er jour ... Déso pas déso Camille !).




Et toi, février 2017, bon ou mauvais cru ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

23 février 2017

Qu'est devenu le Clumsy Blanket Project ?

Alors, alors, alors ... 
Tu te souviens ?
Mon projet utopique ... il y a un peu plus de 3 ans ... la Clumsy blanket ...


Non mais sérieusement, tu y as cru 2 secondes toi ? Non, parce que moi j'y ai cru un peu, 'fin vite fait quoi ... 'fin je m'étais dis que je mettrais peut-être 20 ans ... mais je comptais m'y tenir quand même ...

AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH !

J'ai même eu l'utopie de croire que j'allais te montrer mes avancées régulièrement ...

AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH ! Bis


Donc, à la question "Qu'est devenu le Clumsy Blanket Project ?" la réponse est ... R I E N.

AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH ! Ter 

Mais quand même. Ce projet utopique m'a permis d'avoir un but tout en apprenant à tricoter sans me prendre la tête ; en faisant des carrés qui seraient, in fine, utiles à quelque chose. Parce que j'ai horreur de faire des choses qui n'aient pas d'utilité (non mais dans utilité, je parle aussi d'utilité esthétique hein - Ah ah ah "utilité esthétique" je la copierai 100 fois celle-là ! - je veux dire par là que je ne parle pas d'utilité au sens strict du terme, j'aime trop les bibelots à la con ! Coucou Harold).


En fait, ce qui m'a fait abandonner ce projet ce que j'ai très vite eu envie de faire des trucs à porter : bonnets, trendy châle, snood, ... 
Alors je me suis tenue à mon projet en faisant des carrés pour apprendre chaque nouveau point jusqu'à ce que les bases soient bien acquises et ensuite ... fuuuuuuuuck JE VEUX ME FAIRE UN BONNET ! Puis, "bon, allez là, apprend un nouveau point, fait un nouveau carré" ... Well ok, puis ensuite ... fuuuuuuuuck JE VEUX ME FAIRE UN TRENDY CHÂLE ! 


Et finalement je me suis résignée et j'ai rangé dans un coin les quelques carrés que j'avais fait pour ma Clumsy Blanket. Parce qu'au fil du temps et de mon apprentissage, j'ai trouvé mes premiers carrés pas terribles (bah oui normal quoi) et forcément mes carrés n'ont pas tous la même taille vu que je tricotais trop serré ou trop lâche ... et pour apprendre je n'ai évidemment pas investi dans de la belle laine (lots de pelotes trouvés chez Emmaus et acrylique) et j'ai donc trouvé mes carrés pas terribles pour en faire un joli plaid et vu le temps qu'il faut pour ce type de projet, bah c'est dommage quand même de le faire avec de la laine qu'on trouve moche, non ?


Ceci dit, je suis contente d'avoir eu cette idée pour me lancer dans l'apprenstissage du tricot. Ca permet de ne pas se prendre la tête et de ne pas se lancer tout de suite dans quelque chose de trop fastidieux (et qui au final ne ressemblera à rien) en étant une grosse noob.
Faire des carrés c'est rapide, ça permet d'apprendre un point nouveau à chaque fois, ... c'était pas une mauvaise idée.

Bon, mais comme ils attendent toujours dans un coin, il va falloir que je leur trouve une utilité un de ces 4 ! J'avais dans l'idée de yarnbomber mes grosses branches de bois flottés mais rien n'est moins sûr ... (je me fatigue, si tu savais).
Ce qui est sûr ce que je te tiendrai au jus quand j'aurai pris ma décision ! Stay tuned ... ce sera peut-être dans 3 ans ... Who knows ?! 

AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH ! Final

Mais rassure moi, toi aussi t'as eu des projets utopiques avortés ? Vas-y raconte que je me sente moins seule.

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 janvier 2017

Janvier : le p'tit bilan

Je me dis que ça peut-être pas mal de noter quelque part les plus et les moins pour en garder une trace, ne pas oublier et possiblement en tirer quelques leçons plus tard en les relisant, que ça permettra aussi de relativiser les jours de déprime.
Et voilà que j'ai une envie irrépressible de me mettre à faire un bilan de chaque mois ! On verra si je m'y tiens ...


Alors janvier, t'as été comment ?




T'as pas été simple dis donc !


T'as commencé par un deuil, youpi la vie ...
Une motivation bien planquée au fond d'un trou, beaucoup beaucoup de mal à me remuer. Et pourtant dans un coin il y avait l'envie d'en découdre et d'avancer mais le stress et les remises en question ont pris le dessus et ne m'ont pas aidé à aller de l'avant. Cette cargaison de questionnements : fatiguant / usant !
Ceci dit j'ai pallié à ce manque de motivation par un gros rangement/tri qui m'aide, en général, à me remettre les idées en place.
Des envies de voyages et d'évasion, douce utopie pour oublier un peu le quotidien en dents de scie.
On m'a blessé et j'ai blessé en retour, comme une pauvre conne nombriliste ! Comment on fait pour se sortir de ça quand on est partisan de l'autoflagellation ?!

Bon mais finalement tu t'es pas trop mal terminé : quelques propositions de boulot plutôt sympas et motivantes et puis Créativa Montpellier !
Aaaah Créativa ! 3 jours hors du temps à revoir des anciennes participantes de mes ateliers, des partenaires, des ami(e)s, à rencontrer des personnes dont j'aime l'univers et avoir le temps de discuter en vrai ! Ca a fait un bien fou et rechargé les batteries pour aborder février avec la gnac et une bonne dose d'inspiration !

Et puis les copines aussi. Je ne sais pas ce que je ferai sans elles ! Elles m'écoutent, me conseillent, me remettent les idées en place, me secouent ... elles sont parfaites.

Voilà janvier, t'as pas été génial mais finalement y avait pas que du moche non plus.
Bon, et puis c'est peut-être l'âge aussi qui fait que l'on se pose autant de questions.




Et toi ce mois de janvier, top ou flop ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

13 janvier 2017

L'abat-jour pense-bête & Concours Créativa

Le début d'année est très souvent synonyme pour moi de rangement dans mon bureau et je dois dire qu'il était grand temps que je m'y mette !


Ca faisait des mois qu'il fallait que je fasse un gros rangement dans mes papiers ... et moi et la paperasse ... comment te dire ... pffffrrttt (je crois que ça résume assez bien). 

Aperçu de l'avant rangement (Jeanne si tu passes par là, ferme les yeux tu risques une attaque) :

Promis j'en ai pas rajouté, il était vraiment dans cet état de bordel ... 😓

Bref, tout ça pour dire que j'ai consacré les premiers jours de janvier à faire du rangement et j'en ai profité pour apporter quelques améliorations à mon organisation "bureautique" pour être plus efficace en 2017 (et accessoirement, m'y sentir mieux) !

Et donc j'ai eu l'idée de changer ma lampe et de me faire une lampe "pense-bête" parce que :
a) je n'ai pas de pense-bête et que les post-it s'empilent ou s'étalent sur mon bureau au fur et à mesure,
b) je ne veux pas d'un pense-bête en liège face à moi,
c) les post-it se cassent la gueule au bout de 3 minutes sur ce mur,
d) je veux garder mes jolies cartes et mes photos "feel good".

L'année dernière j'ai été prise de passion pour les abats-jour anciens et j'en ai chiné quelques uns chez Emmaus (à 1€ l'abat-jour autant te dire que j'ai pris tout ceux qui me plaisaient) sans avoir trop d'idée de ce que j'allais en faire, mis à part changer les tissus (ce que je n'ai toujours pas fait ... évidemment #jesuislalenteurdexecution rappelle toi).


A l'époque, je me disais que celui qui allait me faire galérer ce serait l'arrondi là avec sa petite cheminée (oui ooooh, tu le connais toi le nom de cette forme d'abat-jour ?).
Donc, quand j'ai eu cette idée de lampe pense-bête, l'abat-jour pour aller avec était tout trouvé !
Je dois te saouler là avec mes histoires, t'as envie d'entrer dans le vif du sujet, non ?

Du coup, je te propose le DIY le plus simple de la terre !

Pour ce DIY, il te faut :


✄ Un abat-jour ancien
✄ Un pied de lampe
✄ Une bombe de peinture
✄ Des minis pinces à linge

Etape 1 :

On met à poil l'abat-jour, en toute simplicité.


Etape 2 :

Après lui avoir donner un petit coup d'éponge, on le bombe complètement (à l'extérieur, ou en aérant bien bien sa pièce, on ne le répétera jamais assez) et on laisse sécher gentiment pendant 24h.


Etape 3 :

On installe son abat-jour sur son pied de lampe.


Etape 4 :

On ajoute ses petites décos, notes, mémos, souvenirs, ... que l'on fait tenir à l'aide des minis pinces à linge.


J'ai enfin pu utiliser les jolies pinces que m'avait envoyé Audrey lors du Happy mail du Projet DIY.
Et j'ai maintenant sous les yeux tout ce à quoi il faut que je pense sans que ça traîne partout, que ça se glisse entre deux autres papiers, ... et en plus c'est joli (in my opinion).


That's all, folks !


Bon et quand même, t'as vu c'est tout bien rangé ! 🤓



Passons aux choses sérieuses ! Tu veux des entrées pour le salon Créativa qui aura lieu la semaine prochaine à Montpellier ? 



J'en ai 8 à te faire gagner et comme l'an passé je te propose de gagner des lots de 2, comme ça tu peux y aller accompagné. Si c'est pas cool ça !

Comment qu'on procède ?
1/ Tu me laisses un petit commentaire ici même et tu me dis pourquoi tu as envie d'aller à Créativa et/ou quelle folie créative tu comptes y faire et/ou tu me racontes ta vie
2/ Si ce n'est pas déjà fais tu like la page Facebook du blog et celle du salon
3/ Tu partages cet article sur Facebook

Voilà, facile, promis y a pas de piège 😜

Fin du concours lundi 16 janvier à 22h ! 

Je tirerai au sort les 4 gagnant(e)s et les informerai ici et sur Facebook. Les gagnant(e)s pourront récupérer leur place à l'accueil du salon le jour de leur venue.


Et les heureuses gagnantes des places sont :

  • Cécile Lelaurin
  • Gaelle Blot
  • Corinne
  • Natacha
Les filles transmettez moi vos prénoms/noms complets (par mail à clumsymaria[at]gmail.com ou en MP sur Facebook) afin que je puisse vous faire vos enveloppes ! Bon salon à toutes !

Article partenaire du Salon Créativa Montpellier

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 janvier 2017

2017

Je ne sais pas pour toi mais plus les années passent, plus la vie nous éprouve et moins l'envie de souhaiter les voeux est présente. On le sait, rien ne sera simple et on aura tous des combats à mener, des épreuves à traverser, ... 
2017 à commencer pour moi avec un décès ... c'est donc un peu compliqué de se dire que l'on va transmettre des voeux enjoués. Malgré tout, la vie continue et il faut essayer de rester positif (c'est ma planche de salut depuis 16 ans maintenant : garder le sourire malgré tout - pas toujours évident je te l'accorde - mais c'est mon masque, bien qu'il fissure de temps en temps).

Alors je voudrai simplement te dire de profiter de chaque instant comme si c'était le dernier ; de prêter attention aux petits bonheurs quotidiens, à ces petites choses infimes mais qui sont si précieuses dans nos vies ; de rire à gorge déployée ; d'aimer follement ; de faire ce que tu aimes (penser à soi et rien qu'à soi de temps en temps ne fait de mal à personne) parce que la vie est sacrément courte. Ok c'est un peu simpliste, mais les choses qui comptent et qui nous rendent heureux sont aussi simples que ça. 



Pas de résolution cette année (de toute façon je ne les tiens pas), juste une promesse à moi-même : cette année je vais le prendre mon cours de surf ! Mon rêve de gosse toujours pas accompli et ce rêve je l'ai depuis toute petite à cause de lui, mon cousin ❤︎ :


Tu m'excuses, j'ai un peu plombé l'ambiance.


Pour être un peu plus léger je te montre mon petit craquage déco de Noël que j'avais évoqué sur Facebook (et tu as le droit de te foutre de ma gueule ^^).
J'ai eu envie de réchauffer mes petites "statues", je leur ai donc tricoté des bonnets de Noël et une écharpe pour l'africain, c'est à dire qu'il est plus sensible au froid que les autres, pauvrette (je ne suis pas folle tu sais).



♥︎ Je te souhaite tout de même une merveilleuse année et n'oublie pas de prendre soin de toi ♥︎


Rendez-vous sur Hellocoton !

16 décembre 2016

Les boules de Noël

Avant de passer à l'indigestion de foie gras, chocolats et compagnie, il va falloir décorer le sapin !


Comme on me l'a demandé, je te livre le DIY easy-peasy des boules de Noël en papier pour ajouter une bonne touche de c-est-moi-qui-l-ai-fait à ton sapin. 
En plus, c'est un DIY totalement kids-friendly ! Si tu veux occuper tes marmots ce weekend pendant une petite heure ou plus (pour ta tranquilité tu peux leur en faire faire pleiiiiiiiiiins et profiter d'un thé/café/chocolat chaud sur ton canap' !) (c'est mon cadeau pour toi, ne me remercie pas).


Pour ce DIY, il te faut :


✄ Des jolis papiers
✄ Une perforatrice ronde (ou une paire de ciseaux et de la patience)
✄ Un tube de colle
✄ De la ficelle

Etape 1 :

Dans le papier, découper des ronds.
Pour former une boule sympa il faut au moins 8 ronds de papier, mais on peut tout à fait faire une boule avec moins ou plus.


On peut varier les plaisirs (comme je te le dis toujours : c'est comme t'as envie !) : le même papier, 2 papiers différents, 8 papiers différents, ...


Etape 2 :

Plier chaque rond en 2 (motif à l'intérieur) en prenant soin de les plier bien bord à bord et en marquant bien le pli.


WARNING : s'il y a un sens à ton papier pense bien que la pliure doit être à la verticale.


Etape 3 :

Encoller une des faces du premier rond de papier puis venir y coller un second rond et procéder ainsi jusqu'au dernier : on encolle, on applique le rond suivant, on encolle, on applique le suivant, ... et on fait bien attention à rester droit et à coller bien bord à bord.



Etape 4 :

Découper un morceau de ficelle, la plier en 2 et faire un noeud à son extrémité.


Encoller allègrement la tranche de notre boule et venir y appliquer la ficelle.




Etape 5 :

Coller ensemble les 2 dernières parties pour refermer la boule.


Il ne reste plus qu'à lui donner sa forme en séparant bien chaque facette.


That's all, folks !



Comme je te le disais, ce DIY est tout a fait kids-friendly : testé et approuvé en ateliers au Polygone et lors du BAZR le weekend dernier. 🎄

Pour info : tu peux me retrouver dès cette après-midi et pour tout le weekend au BAZR dans le coin Mini BAZR sur le stand Clip It et autour d'ateliers ! Viens ça va être bien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 décembre 2016

Le bocal de Noël

Alors, alors, tu es dans les préparatifs des fêtes ou tu es (comme d'habitude, enfin comme moi, enfin ça c'était avant, cette année j'ai pris un peu d'avance *\o/*) à la bourre ?

Si tu veux t'y mettre en mode rapide, récup', upcycling, j'ai un petit DIY pour toi. Hé ouaaaai (ne me remercie pas, c'est cadeau) !


Pour ce DIY, il te faut :


✄ Un bocal
✄ Des petits sujets (jouets / ...) - j'ai utilisé un jouet Kinder qui trainait dans un coin et un sapin de bûche de Noël (non ne me demande pas pourquoi je garde ce genre de conneries, je ne sais pas moi-même, mais pour une fois ça sert)
✄ Un pic à brochette en bois
✄ Du papier canson
✄ Un stylo feutre argenté
✄ Des confettis en forme d'étoiles de neiges, ...
✄ De la neige artificielle
✄ Du fil de nylon
✄ Un pistolet à colle chaude
✄ Une paire de ciseaux


Etape 1 :

Dans le papier, découper des petites flèches qui serviront de panneaux de direction puis inscrire les différentes directions.


Coller les panneaux sur le pic à brochette avec le pistolet à colle.


Pour finir, découper le pic à brochette pour que sa hauteur soit adaptée à la taille du bocal.



Etape 2 :

Coller les sujets puis le panneau de direction dans le bocal avec le pistolet à colle.


Il ne faut pas hésiter à mettre beaucoup de colle pour que ça prenne bien.


Etape 3 :

Dans 3 confettis en forme d'étoiles de neige, passer du fil de nylon et faire un noeud. Faire en sorte que le fil soit de différentes longueurs pour chaque étoile.


Mettre 3 points de colle chaude à l'intérieur du couvercle et y coller les extrémités des fils de nylon, le but est que les étoiles soient suspendues.


Etape 4 :

Verser dans le bocal la neige artificielle et ajouter quelques confettis.


Il ne reste plus qu'à refermer le bocal et lui trouver une place de choix !


That's all, folks !


DIY réalisé pour La Gazette de Montpellier - Supplément spécial fêtes - du 24 novembre 2016


Rendez-vous sur Hellocoton !