16 juin 2017

Street art sétois #3 - Le K-Live 2017

A Sète depuis 2008, a lieu le festival K-Live. 

Le K-Live c'est une semaine durant laquelle des artistes et notamment des street artistes de talent viennent décorer les murs de la ville (de là est né le MaCO - Musée à Ciel Ouvert).

C'est ainsi qu'en baladant dans la ville, tu peux découvrir à chaque coin de rue des oeuvres de M. Chat, TocToc, C215, Bault et tant d'autres. J'avais commencé à les recenser ici et .

Charlotte devant l'oeuvre de Julien Seth Malland "Monsieur TIELLE" - Rue Paul Valéry - K-Live 2014

Cette année je suis allée traquer les nouvelles oeuvres de ce K-Live 2017 avec ma pote Charlotte (#rimeriche). Si tu me suis sur Instagram tu l'as peut-être vu dans ma story - si tu me suis sur Facebook, j'avais publié une vidéo nawak de ce jour là ; on y a passé 3 heures et il me manque encore 4 oeuvres, je n'ai pas eu le temps d'y retourner depuis, (une de Levalet que j'ai déjà repérée, celle qui se trouve à la pointe courte et 2 oeuvres qui n'étaient pas encore terminées - mais que je vais quand même te les montrer, échafaudages compris).

Je te propose donc de te faire découvrir les réalisations de 2017 et je te conseille de venir dans notre belle île singulière pour découvrir le MaCO par toi-même, l'occasion d'une chouette balade (mais mets des baskets et une casquette #jesuistamère).

Du grand nawak sur l'oeuvre de Kashink - Rue de Belfort - K Live 2014

C'est parti !

On commence avec Levalet dont 8 collages sont disséminés dans la ville. C'est un peu la chasse au trésor pour tous les découvrir et c'est ça qui est sympa !









"In tielle we trust" avec Codex Urbanus qui a rendu un hommage aux artistes sétois : Biascamano, Di Rosa, Topolino et Combas.
Son oeuvre se trouve rue Villefranche.




Juste à côté, on découvre les origamis et les couleurs de Mademoiselle Maurice, chemin du Mas Rousson.




Rue Louis Blanc, le bâtiment Habitat Jeunes rhabillé de rouge et de coeurs par l'artiste Sunra.




Une de mes oeuvres préférées de cette 10ème édition est celle des Monkey Bird.
Elle est immense, fournie en détails et malheureusement mes photos ne lui rendent pas hommage : pas assez de recul et trop de véhicules garés devant (il faut aller la voir !), elle se trouve rue Danton.




Sur le quai de l'Orient, on lève les yeux pour admirer l'oeuvre de Satone.




Les oeuvres "inachevées" (depuis elles ont été terminées, je mettrai à jour l'article quand j'aurai eu le temps d'aller les photographier) et puis je me dis que c'est sympa aussi de voir cette partie là de la création.

Madame et ses collages (je suis fan de ce qu'elle fait depuis pas mal de temps), rue Villaret Joyeuse.



Erell, de la symétrie, de l'abstrait ; rue Louis Blanc.



Voilà pour cette édition 2017 du festival K-Live ! J'espère que ça t'as donné envie de venir les découvrir.

Pour savoir où se trouvent toutes les oeuvres encore visibles des 10 éditions du K-Live, elles sont recensées sur ce plan
Et pour avoir plus d'infos sur les artistes qui sont intervenus cette année c'est par là que ça se passe.


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Super ce festival..
    les oeuvres sont belles, j'aime beaucoup le mur avec les coeurs.
    l'oeuvre avec les origamis me fait penser à celles de Mademoiselle Maurice..
    http://www.mademoisellemaurice.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il s'agit bien de Mademoiselle Maurice ;)

      Supprimer